Une publication vient de montrer l’influence des traumatismes d’enfance sur le syndrome de fatigue chronique. Une simple cause supplémentaire à ajouter à la monographie de ce syndrome ou l’occasion d’aller voir plus loin le rôle du facteur psychique sur la santé, la maladie ou la guérison ?